Project Description

Voici la véritable histoire incroyable du Chabotté,grand chasseur devant l’éternel !
par Georges PELLISSIER

ART CONCEPTUEL, Installation 2017

Il était une fois, il y a bien longtemps et même un peu plus, dans une ferme perdue du Haut Plateau, vivait un chat.
Un chat tonique grand amateur de souris. Du reste, c’était son métier, il n’avait pas été noyé justement pour ça…
Ses amis, les lapins *, l’appelaient “Chocha” (chaud chat) à cause de son goût prononcé pour les souris. Il les aimait toutes, potelées ou minces, blondes ou brunes peu importe pourvu qu’il puisse consommer.
Sa vie était cool et les années passaient…

Un jour ! C’était fin décembre, en début de soirée, alors que la tempête de neige faisait rage, la burle (vent du Nord très violent) soufflait et il gelait à pierre fendre, Chocha était en maraude à l’affût de quelques souris pas trop farouches.

Au détour d’un chemin, il fit peur à un traineau tiré par une bestiole bizarre, genre cerf, et conduit par un Vieux à la barbe blanche vêtu d’un grand manteau rouge. Le traineau stoppa net et son chargement tomba par terre dans la congère (amas de neige formé par le vent).
“Je vais vous aider à recharger ça, c’est quoi tout ce bazar ?” lui dit Chocha
Le Vieux répondit:
” Oh ! depuis des années et des années, je fais ma tournée pour distribuer tous ces paquets. Tiens regarde ces étiquettes :FNAC, DARTY AMAZON LVMH DIOR, LEGO, Couteau de table totoy, Verveine artisanale du Haut Plateau.et autres babioles…
Bref ! J’en ai un peu marre. Toutes ces légendes commencent à me faire un peu chier. Je crois que c’est ma dernière tournée. Les destinataires de ces colis sont blasés. Ils ont déjà tout et revendent ça aussitôt sur “Le Boncoin”. Alors pourquoi me casser la tête ? Ras le bol ! Bon allez j’y vais. Chocha, repasse là demain matin. Après ma tournée, je te donnerai mes bottes. Je n’en aurai plus besoin, car je resterai en pantoufles dans mon chalet à Kilopaä.au pôle nord.”

Depuis, Chocha porte les bottes du Vieux. Ces amis l’appelle maintenant :
Le Chatbotté. et il court encore plus vite qu’avant.

Les années passant, plus très leste avec son début d’arthrose, Le Chabotté apprécie ses bottes. Et pour chasser, depuis peu, il s’est équipé de tapettes ( petit piège à souris). Ainsi, même vieux, ses tableaux de chasse sont toujours aussi honorables. Il continue de consommer ces souris délicieuses…

Morale de l’histoire:
pour croire, il faut savoir rester un enfant . Et, pour toujours bien consommer, il faut avoir les bons outils.

Cette histoire est incroyable mais vrai ! et je ne vous parle pas de son tapis-volant parce que là, vous ne me croiriez pas…

Tatapiépié Cachou le galette ! (onomatopée propre à l’auteur traduisant la joie)

* le club des chauds lapins

Oeuvres similaires